Maurice Materlinck

Seele
(Zitate aus: "
Seele" aus: Le Trésor des Humbles, Gedichte, 1903, Sociéte du Mercure de Francé).

Allone sussi vers les plus faibles:
Ils ont d'étranges sueurs;
Voici une fiancée malade,
Une trahison le dimanche
Et de petits enfants en prison.
(Et plus loin, á travers la vapeur,)
Est-ce une mourante à la porte d'une cuisine?
Ou une soeur épluchant des légumes au
   pied du lit d'un incurable?

Allons enfin vers les lus tristes:
(En dernier lieu, car ils ont des poisons.)
Oh' mes lèvres acceptent les baisers d'un blessé!
Toutes les châtelaines sont mortes, de faim,
   cet été, dans les tours de mon âme!
Voici le petit jour qui entre dans la féte!

(...)

Rezension I Buchbestellung I home 0300 LYRIKwelt © Verlage